Archives pour la catégorie Cuisine littérature

Les pâtisseries magiques de la Wizard Bakery

couvertureFuyant les mauvais traitements de sa belle-mère, un garçon de 16 ans se réfugie dans la pâtisserie de son quartier, où il découvre que le pâtissier vend sur Internet des gâteaux aux pouvoirs étranges et que la vendeuse Oiseau-bleu n’est pas une jeune fille ordinaire…

Dans son roman Les petits pains de la pleine lune, récemment paru en format poche aux éditions Philippe Picquier, Gu Byeong-mo nous transporte dans un monde où la magie et la réalité s’entremêlent, où chacun doit assumer ses choix et ne pas penser que la magie pourra régler tous ses problèmes.

La lecture de ce court roman est très agréable malgré la dure réalité à laquelle est confronté le jeune narrateur qui n’est pas choyé par sa famille et se voit rejeté par la société à cause de son bégaiement. Son séjour dans cette pâtisserie peu ordinaire lui fera comprendre qu’il vaut mieux affronter ses difficultés plutôt que de les esquiver, et que l’amitié peut l’aider à trouver un sens à sa vie.

J’ai trouvé le sujet et la façon de le traiter très originaux et j’ai particulièrement apprécié le fait que l’auteur ait écrit deux fins possibles à cette histoire, ce qui lui donne de la hauteur au lieu de se terminer sur un lieu commun ou un optimisme excessif.

Je vous en conseille donc vivement la lecture !

Cuisiner pour le bonheur des autres et de soi-même

ogawa
Le restaurant de l’amour retrouvé, d’Ogawa Ito, publié aux éditions Philippe Picquier

Dans Le restaurant de l’amour retrouvé, tout commence par un abandon. Rinco, jeune japonaise de 25 ans, se retrouve sans rien après le départ inopiné de son petit-ami indien et n’a pas d’autre choix que de revenir habiter chez sa mère, avec qui elle ne s’est jamais vraiment entendu. Ce choc lui fait perdre la voix mais sera l’occasion d’un nouveau départ. Elle décide de monter un restaurant dans ce petit village de montagne et de mettre ses talents de cuisine à profit pour concocter des repas sur commande, ne servant qu’une seule table à la fois, après avoir longuement discuté avec ses clients pour savoir ce qui leur ferait réellement plaisir. Choisissant des aliments de premier choix, venant de la forêt voisine ou produits localement, elle émerveille ses clients et leur redonne goût à la vie.

Beaucoup de choses s’entremêlent dans ce livre : la déception amoureuse, les relations entre mère et fille, entre grand-mère et petite fille, l’amour de la cuisine, des choses bien faites, des bons produits, le don de soi, le partage d’expérience, l’harmonie avec la nature, l’importance de la parole pour faire passer ses émotions, les mythes de l’enfance… Lire la suite Cuisiner pour le bonheur des autres et de soi-même

魚翅與花椒 – Journal gastronomique d’une Anglaise en Chine

Une nouvelle découverte, l’ouvrage Shark’s Fin & Sichuan Pepper, écrit par Fuchsia Dunlop en 2008, et publié à Taïwan en version chinoise en 2008.

魚翅與花椒 : 英國女孩的中國菜歷險記
Fuchsia Dunlop
2012 – 貓頭鷹出版社(台湾)

00000

Comme il a été publié à Taïwan, il est écrit en caractères non-simplifiés, en vertical et de droite à gauche. Cependant, pour ceux qui ont un niveau correct de chinois et qui sont intéressés par le sujet, ça se lit assez bien, on peut deviner la majorité des caractères et des mots inconnus…

Dans cet ouvrage, l’auteur dissèque la cuisine chinoise, son rôle social, son histoire, sa diversité, et ses « bizarreries » qui fascinent les occidentaux depuis des siècles… alors que les Chinois ne se sont jamais posé la question :

《奇妙的是,整体来说,中国团体面对这些诋毁的刻板印象保持沉默。也许是因为他们觉得 “ 什么都吃 ” 是不值得一提的。虽然经典的中国菜会有大量谷物、蔬菜、猪肉,依照不同区域的情况也许搭配一点鱼肉或海鲜,但是几乎没有什么东西不能入菜。虽然大部分的人其实几乎都不吃狗肉或驴鞭,就算会吃也不常吃,可是吃这些东西的念头在中国倒也不是禁忌。》

(pp. 26-27)

Voici la couverture de la version américaine

00000

J’ai aussi bien aimé cette critique du livre par une anglaise
sur le point de partir s’expatrier en Chine =)

La colère des aubergines

00000Un recueil de nouvelles très agréables à lire, qui dissèque les relations familiales et l’importance de la cuisine et des cuisinière dans les familles indiennes où toutes les générations vivent sous un même toit…

Chaque nouvelle se termine par la recette d’un plat évoqué dans le texte qui la précède. Dans la préface, l’auteur tient à se décharger de toute responsabilité quand à la réussite des recettes 😉

Voyage intéressant dans un pays que l’on connait peu. Les découvertes sont enthousiasmantes, mais la réflexion sur la condition des femmes prend souvent le dessus…

La colère des aubergines, de Bulbul SHARMA. Editions Philippe Picquier, 1999.