Archives pour la catégorie Gastronomie

Émission sur les restaurants chinois en France

Voici une émission consacrée aux restaurants chinois en France, proposée à l’occasion du nouvel an chinois sur France Inter.

Les invités sont Henri So, de l’Union des restaurateurs et traiteurs asiatiques, Yu Zhou, conférencier, calligraphe et gastronome chinois, et Geneviève Imbot-Bichet, responsable de la programmation culturelle à la Maison de la Chine.

emission-sp-restoLe point de départ de l’émission est de vérifier si la situation sanitaire des restaurants chinois s’est améliorée depuis le reportage d’Envoyé Spécial en 2004 dans un atelier clandestin de fabrication de raviolis vapeur. Mais la discussion passe rapidement à des considérations plus générales sur la cuisine chinoise et celle que l’on peut trouver en France.

Je trouve qu’ils n’insistent pas assez sur le fait qu’il y a de plus en plus d’excellents restaurants chinois typiques à Paris depuis quelques années. Ces restaurants proposent des plats régionaux de bonne qualité permettant de tester ou retrouver les saveurs de plats traditionnels ou de cuisine familiale chinoise. Pour vous guider dans tous ces restaurants qui existent à Paris, je vous propose de consulter d’excellents blogs qui décrivent, critiquent et conseillent des restaurants chinois qui valent le détour :  Le Gastronome parisien, La petite banane, Paris et ses chinoiseries, CECKR, pour n’en citer que quelques uns…

Les questions posées aux intervenants montrent à quel point la cuisine chinoise est méconnue de la majorité des Français. Si les différences et similitudes entre la cuisine chinoise et la cuisine française vous intéressent, je vous conseille vivement l’ouvrage de Yu Zhou intitulé La baguette et la fourchette (Editions Fayard, 2012). L’autre livre cité dans l’émission est celui de Georges London, Un tour gastronomique de la Chine, qui a obtenu le 2e prix du « Meilleur Livre de Cuisine Chinoise au Monde » en 2012.

Comme livres, je vous conseille aussi le très beau Chine : Encyclopédie gourmande (éditions Ullmann, 2013), le livre de recettes La cuisine chinoise étape par étape (éditions Pacifica, 2014) mais aussi un ouvrage bilingue sur la confection des raviolis chinois, Raviolis chinois traditionnels (éditions You Feng, 2014)

Voyage dans la cuisine de l’Anhui

Voici un reportage de CCTV sur la cuisine de Huizhou, dans l’Anhui, qui présente des plats originaux typiques de cette région et qui vous donnera immanquablement envie de les goûter :

毛豆腐
Le tofu poilu, que l’on laisse se couvrir de moisissures avant de le faire griller, nous rappellera certains de nos fromages français persillés qui effraient les non-initiés

臭鳜鱼
Le poisson mandarin puant, un poisson mijoté après être passé en salaison

鲍氏如一鸡
Le poulet de la félicité du clan Bao, farci aux herbes sauvages, pousses de bambou et lardons, puis fumé dans un wok contenant des feuilles de thé 

桃脂烧肉
Le porc à la gomme de pêche, une agréable variante du fameux « porc au caramel » (红烧肉)

Le Gado-Gado, un plat indonésien

Je viens de découvrir les nombreuses vidéo du couple de Trip Gourmand, qui à l’occasion d’un voyage en Asie nous fait découvrir des plats typiques et insolites en Chine, au Vietnam, au Laos, et pour le plat que vous allez voir ici, en Indonésie.

Dans cette vidéo, ils montrent la confection de ce plat indonésien typique : des légumes avec une sauce aux cacahuètes, accompagnés de riz.

Voyez plutôt…

N’hésitez pas à regarder leurs nombreuses vidéos

Encyclopédie gourmande de la Chine

Un livre que l’on peut passer des heures à feuilleter, qui fait le lien entre la culture et la cuisine chinoise, très illustré de photos et parsemé de recettes.

Il est gros et lourd, mais pas cher pour le contenu… Tout le monde peut y retrouver des images de ce qu’il a pu voir en Chine ou simplement dans un restaurant chinois à Paris.

Ce n’est pas seulement un livre de cuisine, mais une vision à multiples facette de la culture, du point de vue et autour de la cuisine ^^

美食家不可缺少的一本书!

00000

Encyclopédie Gourmande : Chine
Recettes – Terroirs – Spécialités
2010 : Editions Ullmann
456 pages

Petit déjeuner pékinois

Si l’on se promène dans les rues de Pékin le matin, on peut trouver plein de petites échoppes qui proposent des petits déjeuners. Ils se mettent à l’extérieur pour vendre mais on peut aussi manger à l’intérieur.

Voici un échantillon de ce qu’on peut y trouver : des petits pains farcis à la viande (baozi 包子), des oeufs durs et légumes salés. Comme boisson ou soupe : du lait de soja (doujiang 豆浆) ou du « cervelle de soja » (doufu nao 豆腐脑), une sorte de lait de soja coagulé avec une sauce salée… On trouve aussi souvent des beignets frits (youtiaor 油条儿), de la bouillie de riz (dami zhou 大米粥) ou de maïs (yumizhou 玉米粥), mais nous n’en avions pas pris ce jour-là.

Le petit déjeuner est donc très consistant en Chine 🙂

00000Pékin, août 2011

Retrouvons-nous autour des Zongzi, pour la fête des bateaux-dragons

Vous connaissez la fête des bateaux-dragons ?
Elle s’appelle Duanwu jie (端午节) en chinois.

A l’occasion de cette fête, l’organisation Univcité vous propose de nous retrouver autour de gâteaux de riz traditionnels (zongzi) et pour 3 ateliers culturels

Rendez-vous le dimanche 13 juin de 13h30 à 16h30
à la Maison de Kongfuzi
1, rue de Moscou
Paris VIIIe

00000

Le programme sera :

13:30 : arrivée des participants et des invités. Merci de respecter l’heure d’atelier et arriver un peu en avance.
13:30 – 14:00 : découverte de la fête de bateau de dragon et le zongzi
14:00 – 14:45 : atelier de zongzi, démonstration des professeurs et apprendre à faire un zongzi par les participants
14:45 – 15:30 : dégustation de Zongzi
15:30-16:30 : dégustation du thé vert et fleurs de thé, casse-croûtes et networking time (rencontre)
15:30-16:30 : il y aura éventuellement un petit « concert » animé par deux enfants qui jouent des instruments traditionnels chinois. à confirmer.

Le nombre de place est limité à 40, avec 5 € de frais de participation. Univcite finance les zongzi et les casse-croûtes.

Vous pouvez trouver plus d’informations et vous inscrire sur la page http://univcite.fr/atelier.php Votre familles et vos amis sont aussi les bienvenus (merci d’indiquer le nombre de participants dans ce cas là, aussi leur adresses email si possible). L’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 10 ans.

Nous attendons votre présence!

Un air de Bretagne en Chine rurale

Ce matin, on vient me chercher plus tôt que l’heure normale pour manger. En effet, il y a très peu de gens le week-end donc l’horaire dépend surtout de quand les plats sont prêts. Je demande ce qu’il y a ce matin : des crèpes. Intérieurement, je me demande lesquelles, parce qu’ils font plusieurs types de 饼 (bǐng), des rondes et épaisses frites qui me rappellent le Maroc, des fines sèches un peu étouffe-chrétien, ou celles de l’université de Pékin, un peu salées avec un oeuf dessus, que j’aime beaucoup.

Bref, arrivée à la cantine, je vois que ce sont des nouvelles, que je n’ai encore jamais mangé. Elles sont assez épaisses, avec de la ciboulette. Je goûte… Ca me rappelle quelque chose, mais sans savoir l’identifier. Je demande avec quelle farine elles sont faites, on me répond « farine de… sarrasin ! ». Mais oui, ce goût me rappelle les crèpes bretonnes ! Je leur dit qu’on fait aussi des crèpes au sarrasin dans une région de France, et ils ont l’air intéressés.

Vous allez vous dire : mais comment se fait-il que je connaisse le mot « sarrasin » en chinois ? Eh bien, ici les gens mangent pas mal de sarrasin, soit les grains mélangés avec le riz, soit en faisant des nouilles avec. A force de ne pas savoir ce que signifiait le mot répété X fois, j’avais cherché dans le dictionnaire… Tout s’explique.

Pour ceux qui ne savent pas à quoi ressemble le sarrasin (qui n’est pas une céréale, contrairement à ce qu’on pourrait penser, plus d’infos ici), en voici les graines :

Bref, ça fait un drôle d’effet de manger des crèpes au sarrasin en plein milieu de nulle part en Chine. Comme quoi, il faut s’attendre à tout !

Chifeng – Mai 2009