Archives pour la catégorie A table !

Les friandises pékinoises…

Voici encore un livre tout en chinois qui regroupe les recettes des xiaochi (qui peut se traduire par snacks, mais je préfère traduire par friandises) typiques de pékin. Vous en trouverez pour tous les goûts, sucrés ou salés, secs ou moelleux, gras ou léger…

Pour ceux qui ont vécu à Pékin, cela leur rappellera des souvenirs et leur donnera envie de tester celles qui leur font le plus envie…

00000

地道小吃: 北京小吃
Didao xiaochi : Beijing xiaochi 
李光 – LI Guang
2012 : 化学工业出版社
76 pages

Vous le trouverez à la librairie Le Phénix

Publicités

Un documentaire sur le thé, sa culture et sa dégustation

Un Dvd passionnant sur la culture du théier, les procédés de fabrication des différents types de thés et selon les régions de culture, ainsi que sur la dégustation.

Les comparaisons entre Chine, Inde, Japon et Sri Lanka sont très intéressantes, notamment les procédés de culture et de transformation des feuilles de thé sont pour la plupart industrialisés au Japon et non dans les autres pays…

Un documentaire à voir absolument, pour tous les amateurs de thés curieux de mieux en connaître tous les rouages 🙂

00000

Un monde de thé (2 DVD)
Chine – Japon – Inde – Sri Lanka
Pierre Barboni
Kéa Production

麻婆豆腐 – Tofu épicé du Sichuan

Mon premier plat de tofu vraiment réussi grâce à la recette du site « A vos baguettes » et bien sûr un peu adapté à ma sauce =)

Ce plat chinois s’appelle : 麻婆豆腐 (mapo doufu)

Voici une recette proposée par l’excellent site A vos baguettes, dans la catégorie « Recettes chinoises japonisées ». La vidéo de la recette est également disponible, ce qui facilite beaucoup la compréhension des différentes étapes…

Un plat impossible à rater =)

Lien vers la recette : http://a-vos-baguettes.blogspot.fr/2009/12/mabodofu.html

00000Lorsque l’on a testé ce plat à l’occasion d’un atelier cuisine chinoise =)

Encyclopédie gourmande de la Chine

Un livre que l’on peut passer des heures à feuilleter, qui fait le lien entre la culture et la cuisine chinoise, très illustré de photos et parsemé de recettes.

Il est gros et lourd, mais pas cher pour le contenu… Tout le monde peut y retrouver des images de ce qu’il a pu voir en Chine ou simplement dans un restaurant chinois à Paris.

Ce n’est pas seulement un livre de cuisine, mais une vision à multiples facette de la culture, du point de vue et autour de la cuisine ^^

美食家不可缺少的一本书!

00000

Encyclopédie Gourmande : Chine
Recettes – Terroirs – Spécialités
2010 : Editions Ullmann
456 pages

Restaurant du Yunnan, original et excellent : Guan Guan Yuan

Localisation : 11e arrondissement, métro St Ambroise (ligne 9)
Spécialités : cuisine du Yunnan et sud-ouest de la Chine, spécialité : les « Nouilles qui passent le pont » (guoqiao miqian 过桥米线) (Voir photo de ces nouilles)
Dépense moyenne : 12-16€
Mes commentaires : un petit restaurant familial avec 2 étages, très convivial, où il faudra peut-être réserver si vous y aller le week-end. Attention, vu qu’ils ne sont que 2 à s’occuper de la cuisine et du service, on peut attendre un peu, surtout si vous demandez autre chose que les « nouilles qui passent le pont », et il peuvent être à court de certains plats ou desserts à la fin du service… Mais cela vaut vraiment le coup d’y aller, ne serait-ce que pour goûter une cuisine originale, qui diffère ce que l’on peut trouver dans les autres restaurants, qui proposent souvent des cuisines plus « communes », sans parler des traiteurs qui font tous pareil…
Mes conseils : Si vous n’avez jamais goûté, prenez les « nouilles qui passent le pont », ne serait-ce que pour expérimenter de mettre soi-même les ingrédients (lamelles de viande, œuf de caille, légumes, épices, nouilles de riz) dans la soupe bouillante servie dans un pot en terre… Le goût n’est pas très relevé mais le mélange d’épices est très fin.
Je vous conseille aussi de goûter un de leur desserts, qui sont très déroutants, et notamment ceux à base de riz gluant. Ça change des desserts « typiques » des restaurants chinois…

Mes plats préférés : les « nouilles qui passent le pont », mais aussi tous les autres plats de nouilles, les plats à base de tofu (appelés « fromage de soja » sur la carte ») ainsi que les plats cuits à l’étouffée.

00000

Guan Guan Yuan (罐罐缘)
14, rue de la Folie-Méricourt
Paris 11e
(métro St Ambroise, ligne 9)

Attention : ouverture à 12h30 le midi,
Ouvert le dimanche mais fermé le lundi

Petit déjeuner pékinois

Si l’on se promène dans les rues de Pékin le matin, on peut trouver plein de petites échoppes qui proposent des petits déjeuners. Ils se mettent à l’extérieur pour vendre mais on peut aussi manger à l’intérieur.

Voici un échantillon de ce qu’on peut y trouver : des petits pains farcis à la viande (baozi 包子), des oeufs durs et légumes salés. Comme boisson ou soupe : du lait de soja (doujiang 豆浆) ou du « cervelle de soja » (doufu nao 豆腐脑), une sorte de lait de soja coagulé avec une sauce salée… On trouve aussi souvent des beignets frits (youtiaor 油条儿), de la bouillie de riz (dami zhou 大米粥) ou de maïs (yumizhou 玉米粥), mais nous n’en avions pas pris ce jour-là.

Le petit déjeuner est donc très consistant en Chine 🙂

00000Pékin, août 2011

福来居 Le Céleste Gourmand

Localisation : 4e arrondissement, juste à côté de l’Hôtel de Ville
Spécialités : cuisine du Hunan, du Hubei et du Sichuan (donc pimentée sans modération)
Dépense moyenne : 15-20 €
Mon impression : une salle un peu petite, mais ils ont aussi une grande table ronde (à réserver pour être sûrs de l’avoir si vous êtes au moins 8), ainsi qu’une salle fermée en fond de restaurant (aussi à réserver, où l’on peut être une dizaine). La cuisine est excellente,  avec beaucoup de goût (又辣又香!) et vraiment à l’image de ce que l’on peut manger en Chine, mais attention au piment car quasiment tous les plats sont épicés…
Mes conseils : Prendre autant de plats que de convives (attention, les plats froids sont en général en petite quantité), avec un bol de riz blanc par personne (essentiel pour apaiser la chaleur du piment…)
Mes plats préférés : Papaye verte, chou vert chinois, pattes de poulet (sans les os, bien pimentées, mais une découverte pour ceux qui n’en ont jamais mangé), aubergines frites, poitrine de porc séchée, etc.

 00000

Le Céleste Gourmand (福来居)
8, rue de la Tacherie
Paris 4e
(métro Hôtel de Ville / Châtelet)

 

Pour vous donner une idée, voici quelques photos des plats sur le blog 716 : article 1, article 2