Archives pour la catégorie BD/Mangas

L’histoire de Singapour à travers sa bande dessinée

Je viens de terminer la bande dessinée de Sonny Liew sur la vie et l’œuvre de Charlie Chan Hock Chye, célèbre dessinateur singapourien… qui s’avère être la biographie d’un personnage fictif !

Un livre passionnant dans lequel Sonny Liew montre toute la variété de son talent, mis en valeur par la qualité du travail éditorial.

L’ouvrage alterne la narration en bandes dessinées par un Charlie Chan âgé qui revient sur son parcours de dessinateur, avec des planches « originales », affiches et croquis, accompagnés de nombreuses notes rappelant le contexte historique.

En effet, cette BD est une très bonne introduction à l’histoire politique et sociale de Singapour, de l’occupation japonaise à la lutte pour l’indépendance, puis pour la liberté d’expression.

Nous entrons également dans la vie plus intime de Charlie Chan, partageons ses réflexions sur le métier de dessinateur, le plaisir de lire, ou la confrontation de ses idéaux à la réalité économique (comment gagner sa vie grâce à sa passion ?) et politique (l’indépendance et la démocratisation de Singapour)…

« La vie n’est-elle pas un éternel combat
entre nos espoirs et la dure réalité ? »

(p. 292)

Charlie Chan Hock Chye, une vie dessinée, de Sonny Liew, traduit de l’anglais par Françoise Effosse-Roche, éditions Urban Comics, 2017.

Version originale : The Art of Charlie Chan Hock Chy, presented by Sonny Liew, Epigram Books, Singapore, 2015.

Pour en savoir plus…
http://blog.francetvinfo.fr/popup/2017/02/04/la-bd-de-la-semaine-la-biographie-de-charlie-chan-hock-chye-le-celebre-dessinateur-qui-nexistait-pas.html
http://www.bfmtv.com/culture/la-bd-de-la-semaine-sonny-liew-commente-charlie-chan-hock-chye-une-vie-dessinee-1108159.html

Publicités

Le maître des livres

a-couvTout d’abord attirée par la belle couverture de ce manga, je me suis lancée dans la lecture du 1er tome de Le maître des livres, d’Umiharu Shinohara, paru fin août aux éditions Komikku.

L’histoire se passe dans une bibliothèque pour enfants où règne un bibliothécaire hors du commun, aussi abrupt que bon conseiller pour les personnes en mal de lectures… ou tout simplement en mal de vivre !

Ce manga nous plonge dans le quotidien d’une bibliothèque de quartier et nous fait comprendre l’importance d’un bibliothécaire qui sait donner envie de lire aux enfants… et même aux adultes, grâce à la qualité de ses conseils de lecture. Au gré des découvertes des lecteurs de la bibliothèque, on redécouvre nous aussi les grands classiques de littérature jeunesse : La montre musicale, L’île au trésor, Le Prince heureux, Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, et bien d’autres à venir dans les volumes suivants ! Pour s’y repérer, on trouve en fin de volume des notes sur les auteurs et livres cités. La série en est actuellement au tome 8 au Japon. En France, seuls les deux premiers tomes sont parus le 28 août dernier, et un 3ème est à paraître au mois de décembre.

Je recommande vivement la lecture de ce manga à tous les amoureux des livres, qu’ils soient pour enfants ou non !

Un livre sans lettres pour une histoire sans mots

Une histoire sans mots, de Xu Bing
Une histoire sans mots, de Xu Bing

Voici un livre pas comme les autres, dont la couverture est banale
mais qui attire immanquablement l’attention de celui qui se risque à l’ouvrir,
car l’intérieur ressemble à ça :
couverture-2

En effet, le titre est à prendre au mot ! C’est bien une histoire écrite sans utiliser ni mot, ni lettre (ni caractère chinois), qui est l’aboutissement d’un travail de recherche sur le langage du graphiste chinois Xu Bing (徐冰).

D’ailleurs, il est à noter que le titre chinois de l’ouvrage n’a rien à voir avec sa version française qui semble avoir été choisie pour attiser la curiosité des futurs lecteurs. En chinois, Xu Bing a intitulé son livre Dishu : cong dian dao dian (地书:从点到点), ce qui signifie quelque chose comme « Le livre de (ou sur) la terre : d’un point à un (autre) point ». Le titre n’est pas facile à comprendre ni à expliquer, on comprend mieux le choix des Éditions Grasset d’un titre plus direct qui interroge sur la forme plutôt que sur le fond de l’histoire…

Une fois passé l’étonnement, on est en droit de se demander si une histoire écrite uniquement avec des pictogrammes est réellement compréhensible par un lecteur non initié, et si l’histoire peut être assez élaborée pour être intéressante. Finalement, le texte se lit très facilement pour ceux qui ont l’habitude des smileys et autres normes signalétiques abondamment utilisés sur Internet et sur les appareils électroniques en tous genres. Le déchiffrage risque d’être plus difficile pour ceux qui ne sont pas passés à la nouvelle ère du numérique, mais pas impossible non plus vu que le travail de Xu Bing est avant tout la recherche d’un langage « universel » basé sur ce que les êtres humains ont en commun quelle que soit leur culture.

Concernant l’histoire, c’est sûr qu’elle n’est pas hautement philosophique mais elle permet de raconter avec assez de finesse le déroulement de la journée d’un employé de bureau tiraillé entre les échéances de son travail, les impératifs envers ses amis (e-mails, cadeaux, soutien moral…), la recherche d’une relation amoureuse… et devant faire face à de nombreux imprévus. Tout un programme ! Xu Bing nous fait donc réfléchir non seulement sur notre langage mais aussi sur les effets de la routine, le sens de la vie et le fait que nous ne sommes d’un petit point quelque part dans l’univers…

En conclusion, si vous aimez les découvertes et les casse-têtes (chinois), ce petit livre est un cadeau idéal, à lire en famille ou entre amis !

Une vie chinoise : BD sur l’histoire de la Chine contemporaine

Une bande dessinée très intéressante, qui à travers le récit de la vie de l’auteur depuis sa naissance dans les années 1950, retrace les différentes phases de l’histoire de la Chine.

Cette BD en 3 tomes permet de mieux se rendre compte de la façon dont les Chinois ont vécu les bouleversements politiques et économiques qui ont eu lieu depuis la fondation de la RPC.

Une façon ludique et vivante de réviser son histoire 🙂 mais aussi de mieux comprendre la société actuelle.

00000

Une vie chinoise
Li Kunwu et P. Ôtié
2009-2011 : éd. Kana

Tome 1 : Le temps du père
Tome 2 : Le temps du parti
Tome 3 : Le temps de l’argent

Du même auteur vient de sortir une nouvelle bande dessinée qui retrace cette fois l’histoire d’une femme aux pieds bandés qui subit de plein fouet les changements politiques de la 2ème moitié du XXe siècle en Chine : Les pieds bandés (mars 2013).