Archives du mot-clé baozi

Apprendre à cuisiner des raviolis, baozi et hundun

Un beau petit livre pour les amateurs de raviolis chinois qui ont un niveau de chinois suffisant pour lire des recettes de cuisine 🙂
Il mêle histoire, techniques de base et recettes variées qui vous mettront l’eau à la bouche…

00000

美味水饺
meiwei shuijiao

Publicités

Petit déjeuner pékinois

Si l’on se promène dans les rues de Pékin le matin, on peut trouver plein de petites échoppes qui proposent des petits déjeuners. Ils se mettent à l’extérieur pour vendre mais on peut aussi manger à l’intérieur.

Voici un échantillon de ce qu’on peut y trouver : des petits pains farcis à la viande (baozi 包子), des oeufs durs et légumes salés. Comme boisson ou soupe : du lait de soja (doujiang 豆浆) ou du « cervelle de soja » (doufu nao 豆腐脑), une sorte de lait de soja coagulé avec une sauce salée… On trouve aussi souvent des beignets frits (youtiaor 油条儿), de la bouillie de riz (dami zhou 大米粥) ou de maïs (yumizhou 玉米粥), mais nous n’en avions pas pris ce jour-là.

Le petit déjeuner est donc très consistant en Chine 🙂

00000Pékin, août 2011

Petit-déjeuner mongol

Ce matin, nous étions toujours à Jinshan. En sortant de l’hôtel, je vois qu’il fait -11°C ! Heureusement, il y a du chauffage, on ne s’en rend pas compte si l’on ne reste pas dehors plus de 20 secondes.

Puis direction un restaurant apparemment connu dans la région. On nous commande un petit-déjeuner typiquement mongol :
– un grand bol de thé au lait (avec épices et viande, à la fois sucré et salé) au milieu de la table (tournante)
– des beignets frits (qui me rappelle nos croissants… étonnant)
– du millet grillé mélangé à de la crême et du sucre
– des légumes salés et pains vapeur (mais ça, c’est chinois)
Pas mauvais du tout, ça fait du bien de manger sucré le matin (contrairement au petit-déjeuner chinois…).

Thé au lait, millet grillé à la crème et... baozi !
Thé au lait, millet grillé à la crème et… baozi !

On reconnait bien une alimentation basée sur des produits animaux, ce qui est logique pour des éleveurs nomades. Le millet semble aussi être la céréale locale, puisque le midi et le soir, on nous a servi un bol de millet au lieu du traditionnel bol de riz. Ce millet cuit dans l’eau me donne vraiment l’impression de manger du couscous (même taille, même couleur).

Autre spécialité de la région : fondue mongole au canard.
Pour les non initiés, la fondue mongole est un grand récipient d’eau bouillante épicée, à laquelle on ajoute de la viande (mouton, boeuf, etc.) et des légumes (choux chinois, champignons, feuilles d’épinard, etc.) au fur et à mesure que l’on mange.