Archives du mot-clé Pékin

Les friandises pékinoises…

Voici encore un livre tout en chinois qui regroupe les recettes des xiaochi (qui peut se traduire par snacks, mais je préfère traduire par friandises) typiques de pékin. Vous en trouverez pour tous les goûts, sucrés ou salés, secs ou moelleux, gras ou léger…

Pour ceux qui ont vécu à Pékin, cela leur rappellera des souvenirs et leur donnera envie de tester celles qui leur font le plus envie…

00000

地道小吃: 北京小吃
Didao xiaochi : Beijing xiaochi 
李光 – LI Guang
2012 : 化学工业出版社
76 pages

Vous le trouverez à la librairie Le Phénix

La Chine vue à travers l’observation de ses rues, sa littérature et son cinéma

Ce livre original est une approche intéressante de la Chine, à travers la description la plus objective possible des comportements quotidiens à Pékin, couplée à la lecture de romans et à l’étude du cinéma d’auteur chinois, afin de mieux comprendre la face cachée des comportements décrits…

00000

Une autre Chine
Gens de Pékin, observateurs et passeurs des temps
François Laplantine
2012 – Editions Incidence

Petit déjeuner pékinois

Si l’on se promène dans les rues de Pékin le matin, on peut trouver plein de petites échoppes qui proposent des petits déjeuners. Ils se mettent à l’extérieur pour vendre mais on peut aussi manger à l’intérieur.

Voici un échantillon de ce qu’on peut y trouver : des petits pains farcis à la viande (baozi 包子), des oeufs durs et légumes salés. Comme boisson ou soupe : du lait de soja (doujiang 豆浆) ou du « cervelle de soja » (doufu nao 豆腐脑), une sorte de lait de soja coagulé avec une sauce salée… On trouve aussi souvent des beignets frits (youtiaor 油条儿), de la bouillie de riz (dami zhou 大米粥) ou de maïs (yumizhou 玉米粥), mais nous n’en avions pas pris ce jour-là.

Le petit déjeuner est donc très consistant en Chine 🙂

00000Pékin, août 2011

Le parc des photos de mariage

En visitant au hasard les parcs de Pékin en août dernier, j’ai découvert un parc sur lequel les entreprises de photographes pour mariage ont l’air d’avoir jeté leur dévolu.

Il est pourtant juste à côté de la Cité Interdite, mais il a dû être choisi pour le prix d’entrée très peu cher et parce qu’il y a très peu de touristes, parce que le parc n’a rien d’extraordinaire, et qu’il n’est pas super bien entretenu (voyez les mauvaises herbes qui poussent sur les toits…

En tout cas, c’était très drôle de voir tous ces couples en train de se faire photographier dans tous les coins…

00000

Pékin, août 2011

A chacun son Pékin

« A chacun son Pékin » est une suite de petits reportages vidéos publiés sur le site Aujourd’hui La Chine. Ce sont des jeunes (français ou chinois) qui donnent leur impression sur un quartier ou un endroit particulier de Pékin. J’aime beaucoup leur façon de présenter, et cela me rappelle vraiment ce que j’ai pu voir à Pékin lors de mes différents séjours 🙂

Voici pour l’instant les 3 vidéos publiées :
– à l’Université de Pékin (北大)
– à Gulou (鼓楼)
– à Zhongguancun (中关村)

00000==> Voir toutes les vidéos A chacun son Pékin

Petit tour à Pékin : verdure, tour Eiffel et garde à vous…

Me voilà donc à Pékin, pour préparer ma présentation orale à l’université. Une fois arrivée, j’ai eu un choc : ici, tout est vert, les arbres sont magnifiques ! Ca me change des montagnes arides où les feuilles viennent à peine de sortir. Je ne suis descendue qu’à 400km au sud, et les végétaux sont bien plus avancés…

Au passage, en allant prendre le train à Chifeng (grande ville la plus proche), j’ai de nouveau vu l’antenne Tour Eiffel sur un immeuble. Les chinois ont vraiment de l’imagination (et sont professionnels dans l’art de copier) ! J’ai essayé de l’immortaliser :

image 1

Je travaille donc sur mon ordinateur, dans la chambre d’hotel (j’ai décidé de changer pour un nouvel hotel, moins cher mais bien mieux, avec Internet dans la chambre, la classe!). Ce matin, j’ai entendu crier en bas de ma fenêtre et j’ai vu une scène très habituelle en Chine (ou du moins à Pékin). Voyez plutôt :

image 2

C’est le traditionnel discours matinal aux employés (du supermarché en bas, en l’occurence). Aujourd’hui, un des employés a fait remarquer qu’il pleuvait, ce qui a énervé le chef, qui a crié un bon moment avant de tout simplement l’inviter à partir s’il n’était pas content. Il a ensuite continué comme si de rien n’était…

C’est très courant de voir les employés en ligne écouter (plus ou moins attentivement) les consignes de la journée. Ils ne se cachent pas, mais font ça très naturellement. Ca peut mettre mal à l’aise au début, mais en fait, les gens les ignorent tout simplement (sauf s’il se passe quelque chose d’anormal, comme ce matin, n’oublions pas que les chinois sont très curieux…).

Quelques jours à Pékin

Dimanche, je suis arrivée à Pékin sans encombres, dans le nouvel aéroport fait spécialement pour les jeux olympiques. Il est plus moderne et plus facile de s’y retrouver. J’ai aussi très peu attendu pour la vérification des passeports.

Pendant 4 jours, j’ai passé mon temps à Pékin entre les papiers à régler, les gens à voir et les dîners d' »affaire » (politesse pour fêter mon retour en Chine). Le temps est donc passé très vite, mais le principal est fait : j’ai la lettre de recommandation qui me permet d’aller travailler dans la campagne.

Qu’est-ce qui a changé à Pékin depuis 2007 ? La première chose qui m’a frappé est que tout ce que j’avais vu en construction est fini (Jeux Olympiques passés oblige). La seconde est qu’il faut maintenant que je m’enregistre à chaque fois que j’entre quelque part : l’université de Pékin, les logements étudiants, etc. Pas facile d’être étranger en Chine, on ne passe pas inaperçu…

Mercredi soir, j’ai pris le train pour Chifeng (Mongolie Intérieure, voir carte message précédent), au revoir Pékin, à dans un mois pour la présentation de mon travail à l’université d’agriculture !

Chauffage (suite)

Je n’ai plus de chauffage chez moi. Ce n’était en fait qu’un essai en avance pour voir s’il y avait des problèmes. Enfin, ça a quand même duré 3 jours et j’en ai bien profité. Il fait donc toujours froid le soir et il va falloir attendre le 15 novembre, comme tout le monde.

Par contre, dans mon laboratoire, le chauffage commence le 1er Novembre. Apparemment, ce n’est pas le cas des autres universités. La très renommée Université de Pékin serait donc favorisée. Serait-ce pour donner de bonnes conditions de travail aux meilleurs étudiants du pays ?

En tout cas, il fait chaud dans mon labo, et même très chaud, trop chaud. Je suis obligée d’enlever mon pull (sauf quand mon voisin de paillasse ouvre la fenêtre…) et j’ai du mal à supporter le deuxième pantalon dessous, qui est pourtant nécessaire partout ailleurs. Les étudiants m’ont dit que c’est tous les ans pareil, car on est au dernier étage du bâtiment, on a la chaleur qui remonte des 5 autres étages. Et comme je vous l’ai dit, impossible de modérer le chauffage, c’est géré centralement… Pas très logique tout ça. J’avais froid en plein été, j’aurais chaud en plein hiver. Mais dès qu’on sort, on se rend bien compte de la température réelle !

Une conséquence, mais qui fait bizarre quand on est habitué à la France, comme personne n’a le droit au chauffage, on se gèle aussi dans les restaurants le soir, pour peu qu’on n’y aille pas l’heure de pointe (là, on est contents que la Chine soit très peuplée).

Il y a des courageux qui mangent quand même dehors sur les mini tables aménagées par les petits marchands. Enfin, comble du comble, en sortant d’un restaurant un soir, duquel le repas ne m’avait pas réchauffée complètement, j’ai vu un chinoise en train de manger une glace ! Décidément, il sont fous ces chinois…

Du chauffage et de l’hiver à Pékin

Ca y est, enfin, j’ai du chauffage chez moi !

En effet, dans les immeubles, le chauffage est central, donc impossible de le régler soi-même (quand ni quelle température). Les conséquences sont que les différents étages peuvent avoir des températures très différentes. Heureusement que j’habite au 4ème.

La deuxième raison de ma joie profonde est que j’avais lu que dans les grandes villes de Chine, le chauffage était autorisé uniquement entre le 15 Novembre et le 15 Décembre (exception faîte des zones très froides qui peuvent l’allumer dès mi-octobre). Peut-être qu’il fait spécialement froid cette année et qu’ils ont levé l’interdiction… Je n’en sais rien mais je ne vais pas me plaindre…

Depuis une semaine environ, il a commencé à faire vraiment froid à Pékin. Dans les 2 à 4°C le matin, et un maximum de 12-13 dans la journée. Aujourd’hui, ça s’est encore rafraîchit avec maximum 10°C prévus par la météo. La différence entre Pékin et le temps en France est qu’il y fait très sec. Depuis septembre, il n’a presque pas plu, seulement un orage de temps en temps. Par contre il y a du vent. Le vent vient de l’Ouest, ce qui explique la fraîcheur et la sécheresse (à l’ouest de Pékin, il y a des steppes et des déserts). L’hiver, le vent descend de Sibérie… Donc, à ce que je peux constater par moi même maintenant, il fait très beau (ciel très bleu, et je peux voir au loin les feuilles rouges des collines de l’ouest de Pékin depuis mon labo) mais froid.

Les Ginkgos qui jaunissent dans l'université de Pékin
Les Ginkgos qui jaunissent dans l’université de Pékin

Venant en plus en vélo le matin, je me suis munie d’une écharpe et de gants afin d’affronter le vent froid du matin et du soir. Je n’arrive pas à comprendre comment des chinois peuvent continuer à faire du vélo sans gants ni écharpe. Ils doivent être habitués et penser qu’il ne fait pas encore très froid. Je ne sais pas ce qui m’attend dans les deux mois qu’il me reste…

Il y a quand même des gens qui se protègent, et je peux voir les habits d’hiver des pékinois. Il y a des manteaux très modernes genre sport, mais aussi des manteaux qui ressemble à l’idée qu’on se fait des communistes dans ces pays. Ce sont des grands manteaux verts avec un col en fourrure et des boutons en or sur le devant. C’est drôle de voir des chinois tous menus dans ces grands manteaux, ça fait tout de suite plus impressionnant.

Comme je rentre en décembre, je ne serai pas là pour les moments les plus froids. J’espère quand même pouvoir voir la neige, mais comme Pékin est très sec, ça n’est pas évident. Par contre, les lacs, très nombreux, se glacent très facilement. J’ai entendu dire qu’on peut patiner sur le lac de mon université. J’espère que j’aurais l’occasion de voir ça, chose impossible en France…

Le temps à Pékin

J’ai retrouvé dans mes archives un diagramme du temps à Pékin. Ça illustre bien ce que je disais. Il pleut surtout l’été, particulièrement en juillet. Ensuite, il fait très sec et la température baisse. En décembre, la température moyenne descendra en dessous de 0°C. Il faut que je me prépare psychologiquement…

Température moyenne et pluviométrie à Pékin
Température moyenne et pluviométrie à Pékin
Pour comparer, regardez le climat de Paris (Météo France) :
Température moyenne et pluviométrie à Paris
Température moyenne et pluviométrie à Paris