Archives du mot-clé mouton

2015… année du mouton ?

Cette année, le nouvel an chinois n’est pas passé inaperçu dans les médias français, notamment à cause de la question sur la traduction du caractère 羊 yang en « chèvre », « mouton », « bouc » ou « bélier »… Vous pouvez d’ailleurs lire l’article à ce sujet du journal La Croix.

Bref, ce dont je voulais vous parler est d’un nouveau concept que vous connaissez peut-être, avec l’arrivée à Paris du Café des Chats, dans le 3e arrondissement, où vous pouvez prendre un café, un thé ou un repas en compagnie des chats de la maison. Il a tellement de succès qu’il vaut mieux ne pas y aller sans avoir réservé au préalable…

Eh bien, les Coréens ont inventé pour vous le Café des Moutons !! C’est une info postée il y a quelques jours sur le blog L’Asie à Paris. image-petitÇa a quand même l’air moins sympathique qu’avec des chats. Sur la vidéo, j’aime particulièrement le moment où le propriétaire du café se promène dans la rue en tenant ses deux moutons en laisse… Il faudrait essayer un café avec des chèvres, ça serait beaucoup plus fun !

Publicités

L’homme le plus grand du monde

… est mongol (minorité mongole de la Mongolie Intérieure, en Chine)

Pour ceux qui ne savaient pas. Mais on ne peut même pas l’oublier, j’ai vu cette publicité lors d’une exposition d’agriculture dans un petit village du sud-est de la Mongolie Intérieure. C’est pour une entreprise de Mongolie Intérieure qui vend des produits à base de viande ovine…

00000

Chifeng, 2009

Les raviolis-surprise…

Cela fait déjà deux ou trois fois que je tombe dessus alors maintenant, quand on me sert des raviolis, je me méfie, je demande à quoi ils sont d’abord… Mais pourquoi ? Comment pourrait-on faire des raviolis immangeables ?

Eh bien, il suffit de faire des raviolis à la viande, mais sans enlever les os ! C’est apparemment une recette de la région, raviolis vapeur au mouton… La première fois, j’ai cru qu’ils avaient oublié un os, mais en fait, c’est vraiment fait exprès. Je savais que les chinois aimaient manger la viande coupée en morceaux avec beaucoup d’os pour grignoter autour, mais de là à en mettre à l’intérieur des raviolis, c’est vraiment du gâchis !

Conclusion : ne jamais se fier aux apparences, un plat que vous avec l’habitude de manger depuis des années peut se transformer en calvaire (vous aviez dit que vous adoriez les raviolis chinois, il faut en manger maintenant !).

Personnellement, j’ai abandonné la viande et ne mange que la pâte autour, mais c’est un peu dommage…